Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La dame de Jehay

Publié le par Perceval

Le château de Jehay se situe au sud-ouest de la ville de Liège dans la commune d'Amay.

En 1680, il devient la propriété de François van den Steen.

Guy van den Steen de Jehay, né en 1906 et mort en 1999 à Jehay, est un sculpteur belge et le dernier propriétaire privé du château de Jehay. Skieur de compétition, il représenta aussi la Belgique dans les compétitions internationales.

Après son divorce d'avec Marie-Estelle Barker, le comte se remarie le 3 août 1948 avec Moyra Butler (1920-26 mai 1959), marquise d'Ormonde, d'origine irlandaise.

Sculpteur talentueux, le comte multiplie les créations destinées à animer la propriété et les jardins, et son épouse d’origine irlandaise et descendante des Marlborough habille Jehay d’une collection rare de meubles et d’objets anglais.

Son épouse Moyra meurt le 26 mai 1959, moins de 11 ans après leur mariage. Puis, le15 avril 1985, son fils unique décède à son tour.

Le château de Jehay, cerné de douves, est identifiable à travers son curieux damier recouvrant les façades externes et les tours. Il est composé de pierres calcaires blanches placées en alternance avec des moellons en grès brun. Plus heureuses, les façades internes de ce château de style Renaissance dessiné en « L » sont en pierre calcaire. Le portail principal conduit à une cour intérieure abritant les dépendances et offrant un premier coup d’oeil sur le château, le jardin franco-italien et les premières oeuvres du propriétaire dont « La mante religieuse » et les nymphes installées sur les guirlandes d’eau en escalier de la grand allée.

L'amour du comte pour sa femme, s'exprime au cours de la visite du jardin. Au départ, ceux sont deux magnifiques statues qui gardent les deux côtés de la porte d’entrée, le comte et sa femme Moyra, elles incarnent : “Achille pleurant Patrocle” et “Innocence”. Au delà du héros de l’Iliade, le comte apparaît – humble, triste et résigné face à l’innocence 'disparue' et inaccessible...

 

 

 

 

 

Dans la cour du château, une statue étrange invite à s’approcher : “La mante religieuse”, elle porte sur ses ailes la femme, et s'appuie sur un corps d'homme ( sans tête, ou avec une tête de sauterelle ...) … ! Je vous en laisse l'interprétation ….

 

 

 

 

Commenter cet article