Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Federico Beltrán y Masses (1885-1949), peintre -2/2-

Publié le par Perceval

Ce qui a retenu mon attention, chez ce peintre, c'est la représentation qu'il fait du corps de la femme... En ce début du XXe s., cette représentation scandalise, fascine et fait son succès...

Federico Beltrán y Masses a été le peintre à la mode dans les années vingt. Après la Première Guerre mondiale, Federico Beltran Masse (1885-1949) a profité de l'optimisme d'une époque ouverte au jazz, à la mythologie, à la fantaisie orientale... Beaucoup de ses modèles ont été des danseurs, des actrices, des dames de la noblesse ...

Rappel de Goya ...

Goya - La Maja Vestida y La Maja Desnuda, 1802-1805

Le travail de Federico Beltrán est complexe à classer, mais il pourrait être situé entre l'Art déco et le symbolisme. Beltran était un grand peintre du portrait, et c'est dans ce domaine qu'il développe principalement son travail. Il observe ses personnages et recherche en chacun ce qui évoque la beauté. Il n'hésite pas à convoquer : imaginaire, mémoire, allégorie, exotisme, illusion ... pourvu que cela reflète l'esprit et la philosophie de la personne représentée. L'objectif de Federico Beltrán n'est pas de peindre la réalité.

Beltran accorde une attention particulière aux détails, il met l'accent sur la qualité de l'habillement et des bijoux. Les Ambiances exotiques, l'éclat du tissu, des métaux précieux et de pierres, l'éclat des perles orientales ... sont aussi très présents sur ses oeuvres. L'environnement évoque l'élégance de cadres luxueux et oniriques....

Federico Beltrán a commencé à exposer à Barcelone et Madrid, non sans causer du scandale par l'érotisme évident de ses œuvres. Il a déménagé à Paris, une ville qui lui a donné une plus grande liberté artistique.

L'exposition Stair Sainty Gallery a montré les plus célèbres tableaux du peintre, les 'Salomé' (1918), qui ont provoqué un scandale monumental en 1929 à Londres par la position explicite de la figure féminine nue. 'Salomé' était pour les Anglais "le plus audacieux nu jamais peint"

 

 

Salomé Salomé

Paysages sombres et personnages en lumière, Federico Beltrán a peint avec peu de lumière pour mieux étudier le contraste entre la figure et l'environnement. Le style est allégorique, avec des références à la musique et la poésie, avec un fort héritage espagnol dans les motifs. Beaucoup de paysages sont foncés, vert et bleu, et les corps brillent éclairés par une lumière qui semble venir de la peau.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Mariage de Beltran Masses avec Irene Narezo Dragoné Auto-portrait de Federico Beltrán-Masses (1885-1949)

*****

Commenter cet article