Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Petite histoire de la Pin-up – 1/2-

Publié le par Perceval

Un peu de légèreté ( masculine) qui j'espère n’apparaîtra pas irrespectueuse, pour une lectrice...

C'est une rapide et petite histoire tout à fait subjective... A partir de quand l'homme de sexe mâle, s'est-il attaché dans les yeux, une image idéale et excitante de cette autre, de sexe femelle ?

J'imagine, que ce petit homme ne pouvait qu'être impressionné par ces déesses représentées avec leur caractère sexuel... Très vite sous prétexte d'art et de religion, il se permet de représenter ce corps, et de valoriser sa beauté. La beauté étant une particularité divine...

Hélas, la nudité féminine est avant tout fille d'Ève, et éternelle coupable... Première femme de la création, nue, tentatrice et pécheresse, c'est elle qui précipite l'homme dans la faute originelle. Cette figure de la nudité maléfique et dangereuse va parcourir en fil rouge tout l'art occidental...

Au Moyen Âge, l'érotisme émanant d'un corps nu est considéré comme un péché. Aussi, en plus de l’érotisme qu’il dégage, le corps nu est honteux et matériel, par opposition à l’âme, immatérielle.

Ensuite, il a toujours été plus évident, dans les écoles des beaux-arts, de copier les antiques que de dessiner d’après le modèle vivant.

Du XVI è siècle au XVIII è siècle, la mythologie ou l’histoire sainte reste l’occasion idéale pour représenter des nus masculins ou féminins ; ces derniers renvoient à un idéal de beauté parfaite.

Cet idéal, à côté de l'image pornographique ( cachée, et réservée...), rencontre la « pin-up » en ce début du XXè s. La pin-up est une représentation du corps de la femme idéalisé. La pin-up est provocante, mais jamais vulgaire … Une représentation à destination masculine, qui doit susciter un intérêt sexuel … La femme représentée est une créature de rêve, pulpeuse, émoustillante et sensuelle. Et, c'est la « fille d'à côté ». Elle est à la fois inaccessible, donc support de fantasmes, populaire (sans distinction de classe), universelle (par ses codes esthétiques), idéale (par sa plastique) mais aussi une beauté, somme toute « courante », et « domestique »...

La "Pin-up Girl" ("jeune fille épinglée, affichée"), abrégée en Pin-Up, est une image représentant une femme séduisante, dans une position suggestive, que les hommes accrochent au mur.

Cette image punaisée apparaît en Amérique dans les années mouvementées de la prohibition (1920-1930). L’illustration vit son heure de gloire en couverture de romans policiers ou d’aventures, de pulps, dans la presse familiale ou spécialisée… La légende attribue la naissance de cette « petite chérie de l’Amérique » à l’Anglais Charles Dana Gibson (1867-1944)...

Pendant la Seconde Guerre mondiale, les Pin-up connaissent un très large succès, surtout chez les soldats américains. Le règlement militaire prévoit même une image de Pin-Up dans le paquetage des GI’s. Après-guerre, le succès des Pin-up ne se dément pas et elles connaissent leur âge d’or dans les années 50.

On retrouve ces femmes « sexy » dans le Nose Art, peintes sur le fuselage des avions américains.

Commenter cet article